Halte aux Marées Vertes
  • Extrait : " Quand des délits sont commis contre l'environnement, qui est notre bien commun, leurs auteurs, personnes ou groupes constitués, se posent immanquablement comme des victimes et jamais n'assument leur rôle de coupables. C'est le cas pour les marées vertes, les pesticides, les extractions de sable et les particuliers qui construisent en zones nonconstructibles et plus précisément au bord du littoral. Tout, sauf assumer ses fautes. Car, c'est incontestablement une faute, par ses modes de cultures, de favoriser les marées vertes toxiques et d'altérer la qualité de l'eau; une faute, par des extractions de sable, d'attenter à la biodiversité marine; une faute, par des substances chimiques, de commettre des dommages irréparables à la biodiversité terrestre et de menacer la santé humaine ; une faute, par des constructions en bord de mer, de dégrader des paysages naturels dont la beauté est reconnue par tous, y compris par ceux qui construisent là pour cette raison..."

Retrouvez l'iintégralité ici

Admin2 - 23 avril 2018 à 17:08

Cet article ne reçoit pas de commentaire.

Gérer les cookies

Ce site utilise des cookies nécessaires à son fonctionnement, ils permettent de fluidifier son fonctionnement par exemple en mémorisant les données de connexion, la langue que vous avez choisie ou la validation de ce message.



Consulter les mentions légales